Passer au contenu

Panier

Votre panier est vide

Parent Talk N°3 : Anna

Parent Talk N°3 : Anna

Peux-tu te présenter, ton prénom, ton lieu de résidence et ce que tu fais dans la vie ? Combien d'enfants as-tu ?
Moi, c'est Anna. J'habite à Paris, j'ai 38 ans et j'ai un fils qui vient tout juste d'avoir 5 ans, qui s'appelle Leo. Je travaille en tant que responsable communication dans la mode.

Comment décrirais-tu ta vie avec ton enfant ?
Je pense que Amour Tempête représente vraiment le quotidien de quelqu'un qui a un enfant, en bas âge. Chez nous, c’est beaucoup d'amour, mais aussi beaucoup de tempêtes.

Je pense que ce qui est important pour nous, c'est le partage. C'est ça qui est au cœur de ma vision de la parentalité. Ce qu'on lui apprend, ce qu'on lui transmet, mais aussi ce que lui va nous apprendre. Par exemple, l’arrivée de Leo nous a obligé à nous poser un peu. J'ai tendance à faire 1000 choses à la fois et à ne pas trop me poser. Dans la vie que l’on mène, on est toujours en train de faire quelque chose. Je vais par exemple être en train d'écouter un podcast et en même temps je vais faire mes courses. Je vais regarder une série en cuisinant. Le fait d'avoir un enfant, surtout quand il est tout petit, peut aider à réapprendre à voir les choses, à se poser, à s'arrêter en chemin pour ramasser un caillou. Ça nous ouvre et ça nous permet de redécouvrir la vie à travers ses yeux. Pour moi, c'est d’une très grande richesse.

On apprend ou réapprend plein de choses avec lui. Des choses qu'on a oubliées ou qu'on n’a pas su. Là, par exemple, mon fils est à fond dans les dinosaures. Le nombre de dinosaures qui existaient que je ne connaissais pas, mais que j’ai découvert depuis est assez hallucinant. C'est super de se dire qu’on lui transmet plein de choses, mais que lui aussi, à sa façon, avec son regard d'enfant et ses passions nous fait grandir.

Quel est le soin que tu préfères apporter à Léo ?  Pourquoi ?  Qu'est-ce qui te fait aimer ces moments-là ?
En parlant des moments de soin, je pense surtout à des moments quand il était tout petit.
Je suis convaincue que le massage est très important dans le développement du bébé, de l'enfant et aussi de l'adulte. Le toucher, c'est un sens que l’on peut négliger, mais qui est très important. Je sais que les massages étaient très présents aussi dans la façon dont j'ai été élevée. J'ai des photos de moi bébé à la campagne quand mes parents me faisaient des massages. Ma mère est chiropracteur et elle a aussi une formation de masseuse, donc c'est quelque chose qu'on m'a toujours transmis.  Et on le retrouve chez nous aujourd’hui.

A la naissance de Leo, nous sommes allés faire des ateliers de Baby massage, qui étaient offerts par la PMI. C'était vraiment bien. Ça permet de créer du lien avec son bébé qu'on a porté pendant tous ces mois.
Ce rituel, on l’a mis en place dès les premiers jours, les premières semaines, pas tous les soirs, mais régulièrement. On sentait que ça lui faisait du bien, qu'il se détendait. Toujours aujourd’hui, on lui fait des petits massages. Ça l'aide à se détendre.  

Comment souhaites-tu que ton enfant grandisse ?

Heureux !
J'aimerais qu'il sache qu'on est toujours là pour lui, quels que soient ses choix, quel que soit le chemin qu’il prendra, qu’on le soutient et qu'on l'aime. Je pense que c'est surtout ça qui est le plus important, de se sentir toujours aimé et soutenu. Ça te permet par la suite d'avoir des ailes dans le projet que tu décides d’entreprendre. J'espère que l’on arrivera à ne pas calquer nos peurs et nos frustrations sur lui pour qu'il puisse être indépendant. Tout en sachant qu'on est là et qu'on n'a peut-être pas le même avis sur tout et c'est normal. En anglais, il y a cette phrase qui dit ‘Let’s agree to disagree.’ Je pense que c'est important de communiquer, d'argumenter. Parfois on n'est pas d'accord et ça ne veut pas dire que l'on ne s'aime pas. C'est ça qui fait aussi la force de toutes les relations, qu'elles soient familiales ou amicales.


Comment selon toi les soins peuvent y contribuer ?
Pour moi, il est important de montrer à l'enfant dès qu'il est petit, qu’il peut faire ses propres choix. Depuis qu'il est petit, on lui a toujours laissé le choix dans beaucoup de choses. Mais c'est un choix qui est guidé. On va lui donner deux choix. On sait que les deux possibilités sont bonnes pour lui, mais au moins ça lui donne cette impression d'être ‘maître de son destin’. Ça peut faire en sorte qu'il y ait moins de frustration. Je pense, que ce qui est très frustrant pour les tout-petits, c'est d'avoir l'impression de ne rien contrôler.  En lui donnant ce choix, ça l'aide à se construire.

Par exemple, pour les moments de soins, on va lui proposer de se laver tout seul ou qu'on le lave. Comme ça, c'est son choix. C’est lui qui décide. Tant qu'il se lave, c’est ce qui compte.

Et d'ailleurs, même dans tous les moments de la vie, quand je l'inclue dans des petites tâches, il se sent beaucoup plus responsabilisé. En tout cas, moi, j'ai remarqué qu'il est beaucoup plus heureux quand il participe à la vaisselle ou à des choses aussi simples que ranger.

Je pense que le fait d'être présent avec lui, présent mentalement aussi, c’est ce qui est vraiment important. Aujourd'hui, on est tout le temps sur nos téléphones. Quand je passe des moments avec lui, je laisse mon téléphone de côté. On est que tous les deux et comme ça, on se recentre sur l'expérience.

Chez toi, au moment du bain, c'est plutôt amour ou tempête ? Est-ce que tu as une petite anecdote à nous raconter ?
C'est plutôt amour. Ça se passe bien. Il adore son moment du bain. Il a une peau très délicate depuis qu'il est petit. Sa pédiatre nous avait dit de ne pas faire plus d'un bain par semaine. Donc le bain était vraiment un moment un peu spécial. C’était plus lié aux jeux qu’au simple fait d'être propre. Maintenant qu'il est plus âgé, il va beaucoup courir, jouer en extérieur. Il se salit plus. En ce moment, par exemple, il est en vacances dans le Sud. C'est sûr qu’après la piscine, on va le doucher pour le rincer. Mais le moment du bain, c'est vraiment un moment particulier, un moment de jeu, où il va prendre le temps de profiter, de s'inventer des histoires. On reste toujours à côté pour des raisons de sécurité, mais c'est son moment à lui.  Je trouve que c'est très important ces moments. Pour moi, le bain, c'est un peu sacré. Maintenant, j'en prends quand même moins en termes d'impact écologique, mais c'est vrai que quand je me permets de le faire, c'est vraiment un moment spécial. Je prends le temps. Je vais me mettre des sels de bain et des huiles essentielles, des bougies et de la musique. Je vais passer une heure et finir comme une prune. Mais je profite à fond de ce moment pour moi. Je pense que lui, il le vit aussi comme ça. Il en profite à fond et quitte à faire couler beaucoup d'eau pour un bain, autant rester longtemps dedans et en profiter.

En termes d'anecdotes, je dirais que l’on a des très beaux moments qui sont liés au bain, notamment quand il était tout bébé. C'est un bébé d'été, il est de fin mai. Il a tout de suite fait assez beau et chaud quand il est rentré dans nos vies. On a commencé par des bains dans notre évier, qui était un assez grand évier à la maison de campagne où on a eu la chance de pouvoir partir au début de mon congé maternité. Ces bains dans l'évier sont des moments qui nous sont chers et qui étaient très chouettes. C’était un véritable moment partagé car il y avait mon fils, ma mère et ma grand- mère. Il y avait quatre générations ensemble qui partageaient ce moment de douceur. Je suis très heureuse d'en avoir des photos aujourd’hui.

Lire plus

Parent Talk N°2 : Emilie

Parent Talk N°2 : Emilie

Moi, c'est Émilie et j'habite à Paris depuis maintenant 17 ans. J'ai créé un univers de papeterie qui s'appelle OISO. L’idée derrière OISO est

En savoir plus
Expert Talk N°1 : Laura, médecin généraliste

Expert Talk N°1 : Laura, médecin généraliste

Je m’appelle Laura. Je suis Médecin généraliste. Je suis aussi maman d’un petit garçon de 5 mois.

En savoir plus